Vous travaillez avec une résine epoxy, polyurethane, silicone ? Attention aux fausses bonnes idées.

Il n’est pas toujours facile d’utiliser les résines thermodurcissables. Ce sont des produits techniques relativement exigeants. Nous nous efforçons toujours d’accompagner nos clients dans leur projet par un suivi personnalisé, mais il arrive que cela ne suffise pas. Nos experts du service technique sont parfois les témoins d’expériences malheureuses vécues par certains clients.

Voilà pourquoi quand on travaille la résine, c’est une mauvaise idée :

– d’être imprécis;

–  d’improviser;

– d’être trop pressé

 

1. NON à l’ IMPRÉCISION

 Pour être sûr que mon moule soit plus dur, j’ai encore ajouté de la partie B (durcisseur) à la résine

 Pourquoi ce n’est pas une bonne idée  ⇒ 

Tout d’abord, pour qu’une résine catalyse, c’est à dire que la réaction chimique de polymérisation opère correctement, il faut respecter un strict ratio. Illustrons ceci de façon schématique.  Imaginons que notre partie A est constituée de molécules féminines et que la partie B se compose de molécules masculines. Si le ratio est de 1/1 (1 volume de A pour 1 volume de B), cela signifie que  pour une polymérisation complète, c’est à dire pour que la réaction chimique s’opère de façon optimale, il faut  un mariage / assemblage parfait de toutes les molécules féminines et masculines. (La chaîne moléculaire doit se refermer complètement )

Voilà pourquoi, on  DOIT absolument effectuer des mesures  précises sans quoi le risque est grand de ne pas obtenir de bons résultats

2.NON à L’IMPROVISATION

J’ai utilisé de la vaseline pour enduire mon moule et faciliter le démoulage

J’ai utilisé du PAM comme agent démoulant et tout a collé !

Pourquoi ce n’est pas une bonne idée  ⇒ parce que, pour faciliter le démoulage, il faut utiliser spécifiquement un agent démoulant souvent  à base de silicone, parfois à base de cire ou à base d’eau pour le béton.

 J’ai ajouté de la litière à chat dans ma résine de moulage de polyuréthane et il a gonflé comme une balloune…

Pourquoi ce n’est pas une bonne idée  ⇒ en incorporant la litière à chat, beaucoup d’humidité a été ajoutée au mélange.

En affaire, comme dans notre vie de consommateur, nous souhaitons tous faire des économies sur nos matières premières ou nos coûts de fabrication, mais lorsqu’on travaille avec la résine,  improviser dans l’utilisation de produits inadaptés peut s’avérer désastreux et souvent beaucoup plus coûteux

3.NON à la PRÉCIPITATION

  Pour accélérer le durcissement, j’ai placé mes moules dehors. Il fait  – 5oC , ça devrait aider …

Pourquoi ce n’est pas une bonne idée  ⇒  C’est tout l’inverse. La polymérisation est une réaction chimique qui produit de la chaleur quant  les molécules de la partie A et de la Partie B réagissent ensemble. On parle d’exotherme. C’est pour cela que, plus on mélange de produit, plus le dégagement de chaleur est important, plus le temps de vie en pot est accéléré. Chaque résine a un temps de vie en pot différent. Vérifiez toujours que vous ne mélangez pas plus de produit que ce que vous êtes capable de travailler compte tenu du temps de pot  qu’offre le produit.

Suivant la résine utilisée, il est parfois possible d’accélérer  le temps de cure en chauffant le produit, mais ATTENTION, NOUS NE  RECOMMANDONS JAMAIS DE  BRÛLER LES ÉTAPES. Le phénomène de réticulation ou temps de séchage demande que la chaîne moléculaire soit totalement fermée, et ce, de la bonne façon. Tout processus extérieur va modifier cette chaîne et entraîner une perte, légère ou non, des spécifications…donc, dans le meilleur des mondes, la polymérisation à 22°C demeure la procédure idéale, amenant un résultat maximal.

Nous aimons souvent rappeler à nos clients que “l’on ne peut tirer sur une fleur pour la faire pousser plus vite !”

Voilà pourquoi  nous encourageons systématiquement nos clients à tester au préalable la résine pour s’assurer qu’elle est bien compatible avec l’application.  Il convient aussi de tester nos produits pour valider les étapes et méthodes de travail.

Vous aussi avez connu de malheureuses expériences avec la résine, faites-nous en part en  commentaires….

Pour des questions concernant l’utilisation de nos différentes résines, n’hésitez pas à communiquer avec nous : [email protected]

7 thoughts on “Résines epoxy, polyurethane, silicone : attention aux fausses bonnes idées

  1. Raymond MARRUECOS says:

    Bonjour,
    je suis a la recherche de résine de coulée transparente comme votre résine uréthane Crystal clear !
    Avez vous un revendeur en France ?
    Merci
    RMR

    • Aurélie says:

      Bonjour ,
      merci de l’intérêt que vous portez à nos produits. Malheureusement, pour l’instant nous n’avons pas de distributeurs en France. En revanche, nous sommes sur le point d’ouvrir une boutique en ligne ou plusieurs de nos produits, notamment dans la gamme des résines claires, seront disponibles. Restez connecté, ce blog l’annoncera bientôt…

  2. Martin D says:

    Bonjour, ou peux-t’on acheter vos produits, j’habite St-Jérome.

    2e question: si j’utilise une drill pour mixer, je dois y aller au minimum, sans sortir ma spatule du liquide, est-ce que je mix aussi longtemps, ou est-ce que si j’utilise ma drill je peux brasser moins longtemps? merci

    • Aurélie says:

      Bonjour Martin,

      Pour acheter nos produits, vous pouvez nous écrire à [email protected] De façon générale, on recommande plutôt le mélange manuel même si nous savons que sur d’importantes quantités cela peut être contraignant. Faites très attention, car l’usage d’une drill augmente le risque de bulles et augmente naturellement la température du mélange. Or si vous avez le projet de couler une grande quantité de résine, il faut toujours tenter de garder le contrôle de la température pour éviter les problèmes de surchauffe, jaunissement, retrait… En bref, c’est possible, certains clients le font mais il faut y aller le plus doucement possible.. J’Attends votre courriel 😉

  3. Michel Bermudez says:

    Bonjour
    Savez vous s’il y a un risque à utiliser du mastic silicone type Caf700 à proximité d un atelier de collage ou moulage de resine époxyde et si oui quel est ce risque et quel est l explication technique.?
    Merci d avance de votre aide
    Cordialement

    • Aurélie says:

      Michel, je ne connais pas spécifiquement ce silicone. Ce que nous pouvons dire c’Est que si vous utilisez un silicone qui est vaporisé ( sprayer) dans un environnement où l’on exécute une coulée d’epoxy, il y a de gros risques de contamination. On est alors susceptibles d’observer des yeux de poisson sur la résine. Cela se manifeste comme des crevasses, des endroits où il semble que la résine se pousse.. En réalité, c’est parce qu’elle ne peut adhérer. Nous recommandons de ne jamais travailler l’epoxy dans un environnement où le silicone est vaporisé. De minces goutelettes peuvent rester en suspension dans l’environnement pendant de très nombreuses semaines.
      De façon générale, la contamination de type “oeil de poisson” peut s’observer sur toute surface sur laquelle resterait des traces de gras, d’huiles, de silicone.
      Il faut donc s’assurer de toujours appliquer l’epoxy sur des surfaces exempts de ce type de sources de contamination. Il est possible de nettoyer avec du savon liquide à vaisselle, puis de l’alcool isopropyl

    • Aurélie says:

      Michel, je ne connais pas spécifiquement ce silicone. Ce que nous pouvons dire c’Est que si vous utilisez un silicone qui est vaporisé ( sprayer) dans un environnement où l’on exécute une coulée d’epoxy, il y a de gros risques de contamination. On est alors susceptibles d’observer des yeux de poisson sur la résine. Cela se manifeste comme des crevasses, des endroits où il semble que la résine se pousse.. En réalité, c’est parce qu’elle ne peut adhérer. Nous recommandons de ne jamais travailler l’epoxy dans un environnement où le silicone est vaporisé. De minces goutelettes peuvent rester en suspension dans l’environnement pendant de très nombreuses semaines.
      De façon générale, la contamination de type “oeil de poisson” peut s’observer sur toute surface sur laquelle resterait des traces de gras, d’huiles, de silicone.
      Il faut donc s’assurer de toujours appliquer l’epoxy sur des surfaces exempts de ce type de sources de contamination. Il est possible de nettoyer avec du savon liquide à vaisselle, puis de l’alcool isopropyl.

Leave a Reply

Your email address will not be published.