Avant de savoir comment  la viscosité d’une résine thermodurcissable peut être modifiée,  voyons d’abord ce qu’est la viscosité et en quoi cela est important pour un utilisateur de résine thermodurcissable

Qu’est-ce que la viscosité d’une résine ?

La viscosité constitue une des principales caractéristiques typiques d’une résine ou d’un adhésif. Plus la viscosité est importante, plus le produit est épais. La capacité du fluide à s’écouler facilement diminue. Lorsque la viscosité est faible, le produit est davantage liquide ou fluide.

La viscosité se mesure en centipoise ou ” CP”, ce qui offre une échelle pour mesurer la viscosité d’une résine ou d’un adhésif.

  • L’eau est à 1 CP
  • Le miel  à 2500 CPS
  • Le beurre d’arachide à  200,000 CPS

Pourquoi la viscosité de la résine est un critère important ?

Voici pourquoi, il est bon de garder un oeil sur le paramètre de la viscosité:

  • Pour appliquer un adhésif ou une résine

Les contraintes de travail ou la technique d’application peuvent largement influencer le choix d’un adhésif ou une résine.  Ainsi, pour les applications verticales, on recommande des textures gel, ou  versions plus thixotropiques pour éviter que le produit ne s’écoule sur la surface à recouvrir.

  • Pour couler un moule

Par ailleurs, il peut être important de tenir compte de la viscosité de la résine lors de la fabrication d’un moule.

Prenons l’exemple d’un client qui a l’habitude de travailler avec un résine à base silicone pour fabriquer ses moules. Cherchant à augmenter la durée de vie de son moule, nous pouvons lui recommander un autre silicone présentant une meilleure résistance à l’élongation tout en conservant une dureté similaire (exemple : 30 de shore A) (Lisez ici notre article sur sujet de la dureté )

Cependant, quand on  change de résine, il est préférable d’intégrer ce paramètre dans l’analyse. Si l’on a l’habitude de travailler avec une résine présentant une viscosité de 10, 000 cps, et que le nouveau produit utilisé a une viscosité de 50, 000 cps, les contraintes de travail peuvent être grandement affectées.

Travailler avec une résine plus épaisse,  peut s’avérer problématique, notamment si le moule est particulièrement complexe. Une résine avec une plus haute viscosité pénétrera plus difficilement les recoins et interstices d’une matrice complexe, la circulation de la résine étant grandement diminuée.

  • Pour contrôler la formation de bulles

Sachez que plus une résine est épaisse, plus elle est difficile à débuller. A moins d’être équipé d’un autoclave, le risque avec une résine moins liquide est d’observer plus de bulles. Avec une résine plus liquide, le débullage naturel est facilité.

Qu’est-ce qui peut modifier la viscosité d’une résine ?

  • La température ambiante

Entreposée à une basse température, la viscosité de votre résine augmente (de même que le temps de vie en pot et les temps de démoulage et de polymérisation totale).

À l’inverse, au-delà de 22 degrés Celsius (72 degrès Fahrenheit), la viscosité baisse: la résine devient plus liquide  (le temps de vie en pot diminue et le temps de cure est plus rapide).

Chaque 10 degrés F en moins ou en plus peut modifier de 50% les paramètres typiques d’un système thermodurcissable.

Dans un environnement de travail qui n’offre pas de conditions contrôlées,  il ne fait donc pas de doute que travailler un produit en hiver ou en été peut  être fort différent. En hiver, il peut arriver que l’on trouve sa résine plus épaisse….

  • L’ajout d’additif

Il est aussi arrivé qu’un client nous appelle pour savoir s’il était possible de “diluer” sa résine, en l’occurrence son silicone, pour qu’il soit moins épais.Il mentionnait en effet  que le nouveau silicone qu’il avait récemment acheté était beaucoup plus épais que celui avec lequel il  avait pris l’habitude de travailler .

Nous lui avons proposé d’essayer l’ajout d’un de  nos produits, le Techno Fluide, à son mélange. Mais il s’agit la plutôt d’une solution de dépannage que nous ne saurions recommander d’adopter comme pratique.

En effet, il faut bien comprendre que tout agent de remplissage ou additif va nécessairement altérer les caractéristiques typiques et physiques de la résine. Ainsi cela peut modifier la  viscosité, le temps de vie en pot, ou de cure, la résistance en tension, flexion, élongation…

Généralement, nous déconseillons de tenter de modifier les caractéristiques un produit par l’ajout d’additifs à moins que cela ne soit parfaitement contrôlé,  par des tests préliminaires.

  • Ne jouez jamais avec le ratio de mélange

Mais surtout, l’idée de modifier la viscosité en abaissant ou augmentant la quantité de durcisseur dans un mélange est à proscrire.  Le ratio de mélange préconisé  doit impérativement être respecté. Tenter de le modifier nuirait à la réaction qui permet à la résine de catalyser en raison d’une stœchiométrie* déficiente

 

* résumé  brièvement, la  stœchiométrie correspond au calcul qui permet d’analyser les quantités de réactifs et de produits en jeu nécessaires à la parfaite réaction chimique qui produit une parfaite polymérisation de la résine. Autrement dit, le nombre de molécules de la partie A et de la partie B nécessaires pour une fermeture complète de la chaîne moléculaire.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.